mercredi 22 mars 2017

Portes ouvertes Faux-Pont et Gantelles, samedi 25 mars

Les écoles du Faux-Pont (4, rue du Faux-Pont) et des Gantelles (1, rue d'Erlangen) vous accueillent pour une matinée portes ouvertes, samedi 25 mars 2017, de 10 h à 13 h.

Au Faux-Pont comme aux Gantelles, enseignants et parents d'élèves de la filière bilingue publique vous accueilleront pour vous présenter l'école et son fonctionnement.

Parents et enfants, vous êtes les bienvenus pour découvrir les classes bilingues français-breton, accessibles dès la petite section de maternelle.




L’enseignement bilingue breton-français, c’est quoi ? 

Dans ces classes bilingues de l’enseignement public, on enseigne le français et le breton, avec la même considération. Dès la maternelle, l’apprentissage des deux langues est assuré à travers les différentes activités de la classe. Puis, à l’école élémentaire, le breton est utilisé pour les mathématiques, l’histoire, les sciences ou le sport. La continuité de la filière bilingue est assurée au collège Anne-de-Bretagne puis au Lycée Jean-Macé, à Rennes. 

Div Yezh, c’est quoi ? 

Div Yezh signifie ‘’deux langues’’ en breton. C’est une association de parents qui oeuvre depuis plus de 30 ans pour le développement du bilinguisme breton-français à l’école publique. Ses objectifs premiers sont : la défense de la qualité de cet enseignement bilingue par le soutien aux équipes pédagogiques, sa généralisation pour toutes les familles qui le souhaitent en Bretagne, et ce faisant la sauvegarde du breton, en tant que langue vivante et vecteur d’ouverture au monde. Car aujourd’hui les bienfaits du bilinguisme précoce et les atouts d’une pédagogie basée sur deux langues sont largement démontrés.

Renseignements au 06 49 75 83 52 ou par mail à divyezh.rennes@gmail.com

mardi 21 mars 2017

Ecole Liberté : rassemblement devant l'inspection académique, jeudi 23 mars, à 17 h



Les parents d'élèves des écoles Faux-Pont et Liberté à Rennes se battent depuis quelques semaines pour le maintien de 4 classes bilingues français/breton à l'école Liberté, suite à l'annonce de l'intention du Directeur académique de fermer une de ces classes. 

Les actions menées jusqu'à présent : première manifestation à l'école devant la presse, signature d'une pétition largement relayée, rencontre avec l'inspectrice de secteur, concertation avec les élus municipaux en charge de l'éducation et de la langue bretonne, rien n'a pour l'heure sembler infléchir la décision annoncée, sans que de vrais arguments nous soient opposés. 

Et pour cause, cette fermeture est incompréhensible et non fondée.

En effet, historiquement engagée dans le développement de l'apprentissage bilingue français/breton en centre ville, l'école Liberté va voir ses effectifs bilingues augmenter significativement dans les prochaines années, cette hausse est actée dès la rentrée prochaine. Elle ira en s'amplifiant au vu des pré-inscriptions et projections à plusieurs années. L'école maternelle du Faux-Pont refuse déjà des inscriptions de tout-petits (dès 2 ans) pour cause d'engorgement.

Par ailleurs, l'école Liberté accueille des enfants allophones (UPE2A), au prix d'un important investissement de l'équipe pédagogique et de la direction. La perte d'une classe entraînera une désorganisation globale du fonctionnement de l'école (ateliers de décloisonnement, système des décharges, ...) qui a mis le multilinguisme au centre de son projet.

Devant ces risques réels d'une dégradation rapide des conditions d'enseignement, nous demandons plus que jamais à Monsieur le Directeur académique de renoncer à cette fermeture. 

A cette fin nous appelons tous les parents, et toutes celles et ceux qui souhaitent le maintien d'un enseignement bilingue français/breton de qualité au centre-ville, à se réunir sous les fenêtres de l'Inspection académique - 1, Quai Dujardin - au moment de notre prochain rendez-vous avec son directeur, le jeudi 23 mars à 17 h

Nous comptons sur la présence de nombreux parents, enfants, sympathisants, musiciens... sur les marches et les trottoirs, sous les fenêtres même du Directeur académique.

Un départ s'effectuera à 16 h 30 devant l'école Liberté.